L’association Anim’Peps & Fun, basée à Saint Genis-Pouilly, dans le pays de Gex, est un cours de Zumba, dirigé par trois jeunes femmes en marge de leurs impératifs professionnels et familiaux. La Zumba est un programme d’entraînement physique complet d’origine colombienne, alliant tous les éléments de la remise en forme, cardiologique, respiratoire, amélioration de l’équilibre, de la souplesse et de la flexibilité. Les chorégraphies s’inspirent principalement des danses latines (salsamerenguecumbiareggaetonsocasambatangoflamenco…), mais aussi de styles variés.

Sur un enchaînement de plages de musiques de styles, l’instructeur exécute des chorégraphies simples qui peuvent être imitées par les participants. Des exercices aérobiques et de force musculaire sont ainsi effectués en enchaînant des périodes plus intenses suivies de périodes plus calmes (stratégie d’entraînement fractionné). Connaissant l’importance de plus en plus reconnue de l’activité physique sur la prévention des cancers et sur la prévention des récidives, la diffusion de cette activité est une excellente chose, et la période choisie, au début d’Octobre Rose, mois consacré à la promotion du dépistage du cancer du sein, est particulièrement judicieuse.

Pour la 4ème année consécutive les dirigeantes d’Anim’Peps & Fun, Mesdames Divine SERVANT présidente, Fanny FARNAULT trésorière et Sophie CHAUDET secrétaire ont organisé leur Zumbathon, séance de Zumba de plus de deux heures animée par dix professeurs bénévoles (David, Aneta, Cinthia, Divine, Elodie, Fanny, Marjorie, Nadège, Rachel et Veronica), s’associant ou se succédant à la tribune, au profit de la Ligue contre le cancer de l’Ain.

Les directives sanitaires liées à la reviviscence de la CoViD-19 ont beaucoup compliqué l’organisation, et jusqu’à la dernière minute l’ordre pouvait tomber d’annuler. Cependant les responsables, dont le talent d’organisatrices n’est plus à démontrer, ont tenu bon, et se sont adaptées aux contraintes administratives. Puisque la manifestation sportive ne pouvait pas se dérouler en lieu clos, dans la salle habituelle, elles ont sollicité et obtenu de la mairie de Saint Genis-Pouilly l’autorisation de la faire  en extérieur, sur le parvis Jean Monnet.

La présence d’une halle couverte dégageait une vaste surface de danse permettant sans difficulté le respect des gestes barrière. Et le nombre de danseuses (aucun danseur dans le public mais un professeur) était tel qu’il débordait sur le reste de l’esplanade.

Dans son allocution le Dr Jean BRUHIERE, président départemental de la Ligue contre le cancer,  a vivement remercié les organisatrices d’avoir maintenu le Zumbathon, première manifestation  d’importance en faveur de la Ligue depuis le début du confinement, le 17 mars. Il a rappelé les missions de la Ligue, évoqué les équipes de recherche soutenues financièrement, et décrit l’information dispensée dans les écoles primaires sur les méfaits du tabac, opération malheureusement interrompue cette année du fait des fermetures des classes. Il a souligné combien l’apport financier d’une manifestation comme le Zumbathon est importante pour permettre de respecter les engagements du Comité de l’Ain de la Ligue, vis à vis des chercheurs et des malades.

 Puis, sur la musique diffusée par le DJ Belgy,  la chorégraphie s’est déchainée pendant plus de deux heures, dans la bonne humeur générale, et la danse a très vite réchauffé les 80 danseuses en dépit du vent froid.

Trois points de « buvette » permettaient d’aller, masqué, se désaltérer entre deux danses.

Au total une excellente après-midi, magnifiquement organisée et qui témoigne du dévouement des trois jeunes femmes qui animent l’association Anim’ Peps & Fun. Chaque année depuis 4 ans, elles mobilisent famille et amis pour la réussite d’un événement entièrement tourné vers les autres.

Cette après midi a rapporté 1042.90€ de dons qui ont été reversés à la Ligue contre le Cancer de l’Ain. L’Association Anim Peps and Fun a décidé de prendre à sa charge tous les frais liés à l’événement afin de reverser plus de dons à la Ligue. Chapeau Mesdames !

On souhaite vivement que les difficultés rencontrées cette année ne les découragent pas de poursuivre cette magnifique action généreuse et altruiste dans la joie et le sport.

Photos : Jean BRUHIÈRE