Chaque année à l’automne l’antenne de Châtillon sur Charonne de la Ligue contre le cancer se réunit pour tirer le bilan de l’année écoulée.

Cette année, cette réunion a eu un écho particulier. En effet Monsieur Martial MARTIN, son responsable, a annoncé qu’il passait la main pour raison de santé. Ancien directeur du secteur Ain – Saône et Loire du Crédit Agricole, Martial MARTIN a fondé l’antenne chatillonnaise de la Ligue contre le cancer en 2016. Son enthousiasme, sa parfaite connaissance du terrain et des hommes, son carnet d’adresses, sa bonne humeur, son tonus communicatif, sa créativité sans limite, le tout servi par une plume précise et élégante, ont fait de l’antenne de Châtillon sur Charonne un phare de notre comité. Quelle plus belle preuve récente de tout cela que la mobilisation de l’ensemble de l’agglomération châtillonnaise en faveur d’Octobre Rose.

Sa décision de céder la direction était prise et annoncée depuis plusieurs mois, mais ce soir-là son émotion était grande lorsqu’il l’annonça officiellement.

Le docteur BRUHIERE, président départemental, fit d’abord un exposé sur « CoViD et cancer : les effets collatéraux de la pandémie », puis il exprima à Martial MARTIN toute la gratitude du comité pour le travail remarquable accompli, et à titre personnel, toute l’amitié et l’admiration qu’il ressentait pour son tonus et son dévouement constructif.

D’ailleurs les résultats 2021 de l’antenne de Châtillon sur Chalaronne étaient là qui illustraient de manière éclatante l’action de Martial MARTIN. En particulier la vente de tableaux de la Dombes était conclue par la remise d’un chèque de 8 300 €, exemple caractéristique d’une action spontanée en faveur de la Ligue, inspirée par l’excellente image que l’antenne a su donner au public. Le peintre Norbert VAGINAY, et son épouse Danièle HAUTIN-VAGINAY ont remis le chèque au nom de leurs collègues peintres Pascale PARADIS et Patrick MARLIN.

Puis le docteur BRUHIERE, à la demande de l’assistance, rappela la destination des fonds collectés, en précisant les équipes et les thèmes de recherche que la Ligue de l’Ain contribue à financer.

Pour conclure Martial nous révéla qu’il demeurerait comme conseiller de son successeur.

Sur cette note rassurante, la réunion se poursuivit par le « pot de l’amitié ».