La CoViD-19 s’est imposée face à toutes les maladies et en particulier face au cancer. On estime que la CoViD-19 tuera 30 000 personnes en France en 2020. Le cancer, lui, tue chaque année 150 000 personnes, et le tabac à lui seul, année après année, en emporte 75 000.
A cause de la CoViD-19, les malades du cancer ont subi une véritable perte de chance et une triple peine : une vulnérabilité accrue au virus du fait de leur maladie, un retard au diagnostic, et parfois un ajournement des traitements.

Par crainte de la contagion, et en raison du confinement, des malades ont repoussé une consultation, n’ont pas effectué un dépistage conseillé et ont retardé un diagnostic.
Enfin on peut craindre un éparpillement de la générosité du public vers d’autres causes, parfaitement honorables mais qui font le forcing dans les médias.

La recherche sur le cancer est plus urgente et indispensable que jamais. Pourtant son financement est menacé. Les chercheurs, que le comité de l’Ain soutient, poursuivent leurs travaux malgré le confinement. Certains d’entre eux ont été touchés par le virus mais en ont heureusement guéri sans complication. Les besoins financiers sont évidemment toujours là et les conséquences économiques de la pandémie vont être terribles.
On peut facilement prévoir que du fait du désastre économique provoqué par la pandémie, de plus en plus de familles, déstabilisées par le cancer, éprouvées par le contexte social, solliciteront notre aide financière.

Nous avons dû annuler toutes nos manifestations du printemps, marches, concerts, théâtres, conférences, informations tabac dans les écoles primaires.
Beaucoup de nos fonds proviennent des événements que nous organisons et que nous avons dû supprimer. Il est à craindre une année 2020 financièrement difficile pour notre comité.

Nous nous sommes engagés vis-à-vis de jeunes chercheurs qui ont un besoin vital de notre soutien. Ils comptent sur vous pour continuer à avancer leurs recherches.

Plus que jamais nous avons besoin de votre générosité pour aider les chercheurs, les malades et les proches. D’avance merci de votre fidélité à notre cause.