L’année 2020 a connu le cataclysme de la CoViD-19. Outre les drames humains, les conséquences économiques et la paralysie des activités ont durement marqué les résultats. L’année 2019 avait constitué le meilleur résultat de l’histoire de notre comité. En 2020 l’activité de notre comité s’est arrêtée le 17 mars avec le confinement du pays. Jusqu’à cette date les manifestations avaient rencontré un franc succès, qu’il s’agisse de théâtre à Villars les Dombes et à Mézeriat, ou de la dictée de Chaveyriat. Le 9 février au Vox à Bourg une troupe d’amis était venu créer une pièce. L’auteur, acteur principal et metteur en scène, notre ami François Chauveau, très malade, avait exprimé de façon très émouvante sa gratitude pour tout ce que la Ligue lui avait apporté pour l’aider dans la maladie. Il est décédé dans l’été. Nous avons pu signer la création d’un certain nombre d’Espaces Sans Tabac avec les responsables des communes concernées. A partir du 17 mars il nous a fallu annuler toutes les manifestations prévues. Elles sont repris timidement en septembre, entravées par les contraintes des gestes barrière indispensables, avec une randonnée à Confrançon et un concert à la chapelle des Jésuites en présence de Madame le préfet de l’Ain, qui nous a reçu quelques semaines plus tard pour que nous lui présentions notre comité. Nous avons pu heureusement conduire notre Assemblé Générale dans des conditions normales grâce à l’accueil de la municipalité de Viriat. L’autorisation judiciaire avait été accordée de la déplacer au 30 septembre. Pour la promotion du dépistage du cancer du sein lors d’Octobre Rose, plusieurs communes ont crée des évènements auxquels nous avons participé,. Enfin, lors des cérémonies, aucune quête n’a pu être perçue du fait des restrictions de présence. Le Comité a perdu 500 adhérents. Les dons et quêtes ont baissé de 5 %, tandis que le bénéfice des manifestations chutait de 66 % par rapport à 2019.   La présence attentive et très professionnelle de nos trésoriers, Mesdames MEYNAL et ALLAIS, Monsieur CHEUTET, nous a accompagné à tous les instants de cette période compliquée. Nous les remercions de leurs conseils, de leur compétence, et de leur patience. Nous remercions également l’efficacité, le sourire, le travail soigneux, et le souci constant de l’économie de nos permanentes Pascale COLAS et Patricia GLATTARD. Nos deux salariées ont bénéficié du chômage partiel du 4 au 31 mai 2020. Elles ont composé le Pot’Ain et le bilan financier que vous avez dans les mains. Patricia va partir à la retraite dans quelques semaines. Sa remplaçante Nathalie BROCHAND est venue à plusieurs reprises se familiariser avec les tâches qui l’attendent.   Notre journal « L’Espoir » est toujours bien accueilli par le grand public. Le nombre d’envois et le nombre de retours sont stables, mais le don moyen a augmenté de 4,80 %, soit 67,39 €. Le confinement ne permettant plus le porte-à-porte habituel à la délégation de Montrevel, nous allons adresser l’Espoir à la population de ce canton.   Nous bénéficions de l’hospitalité généreuse d’AESIO/ADREA qui nous loge et nous offre, depuis des années, l’entretien de nos locaux.  Nous lui exprimons notre très vive gratitude.  

de gauche à droite : Mme BLATRIX-CONTAT sénateur, M. MICHOUD Commissaire aux Comptes, Mme SARLANDIE de la ROBERTIE Préfète de l’Ain, Dr BRUHIERE président, Mme MEYNAL trésorière, M. BRETON député, M. MARQUOIS, Maire de Pont de Veyle

 Nous remercions la MSA pour son soutien financier et logistique. Il permet d’assurer la synthèse des consultations de psycho-oncologie pour les malades et leurs proches. Certaines ont pu se faire par vidéo en « distanciel »  

Le prix « Jeune chercheur » devait être remis à Lyon en 2020. La situation sanitaire a contraint d’annuler la cérémonie. Il a été réalisé un documentaire d’une quinzaine de minutes expliquant les travaux de Jonathan LOPEZ notre lauréat. Nous sommes en pourparlers avec FR3 pour le diffuser, mais les contacts sont difficiles. Pour la remise officielle du prix nous avions prévu d’enregistrer un débat télévisé. Le décès du professeur Patricot, très impliqué dans ce prix et la recherche des lauréats nous a fait reporter le débat sine die.   La CoViD nous a enfin contraints de renoncer à l’opération paquets-cadeaux, en raison du risque engendré par la promiscuité des achats de Noël.   Les correspondants de presse locale et en particulier Madame Josette BESSET pour Le Progrès, ont fidèlement diffusé nos messages enjoignant le public à ne pas négliger dépistages et consultations car on prévoit une explosion du nombre de décès par cancer dans les prochaines années,  effet collatéral de la CoViD-19. Ils ont également diffusé nos messages d’appels aux dons.

Notre Commission d’Aide Sociale a pu se réunir normalement, mais paradoxalement il y a eu moins de demandes que d’ordinaire si bien que cette dépense a baissé de 13 %.   Nos recettes ont baissé de 25 % par rapport à 2019, année record. Mais si on exclut cette année exceptionnelle, nos recettes ont été superposables ou légèrement supérieures à  celles des années antérieures. En effet les dons ont maintenu de manière inespérée nos finances à flot.  

LE COMITE : 

Conseil d’administration : Il s’est réuni trois fois au cours de l’exercice. Nous remercions les administrateurs pour le temps qu’ils consacrent à notre comité, pour la pertinence de leurs avis et pour leur disponibilité. Le Professeur Patrick MEHLEN nous conseille dans nos choix et assiste fidèlement ou se fait remplacer à nos conseils d’administration. Sa présence et ses avis nous sont indispensables.  

Les délégations cantonales : Le 22 février 2020 la réunion annuelle de la délégation de Montrevel a officialisé le remplacement de Daniel Combépine par Patrick Perceau. Nous remercions très chaleureusement Daniel pour le travail magnifique accompli par la délégation sous sa direction. Patrick Perceau a inauguré sa direction en remplaçant le choucroute dansante par une choucroute à emporter qui a remporté une très grand succès.

LA VIE de l’ASSOCIATION :  

Les legs et assurances-vie : En 2020, nous avons été bénéficiaires d’une assurance-vie et d’un legs.  

Les missions sociales : au cours de l’exercice 2020, elles ont représenté 496 171 €, en baisse de 23 % par rapport à l’exercice précédent : Elles représentent 83 % de notre budget. Le détail des comptes est consultable dans ce numéro de l’Espoir,  au siège du comité, ainsi que sur notre site Internet.   Les récupérations : L’activité de récupération a augmenté de 1,2 % par rapport à 2019.  

Le site internet : Nous avons profité de la période d’inaction induite par le confinement pour refondre complètement notre site, le modernisant et le rendant plus aéré tout en conservant toutes les rubriques. Des mises à jour au moins tri mensuelles sont assurées. On a seulement regretté de n’avoir que peu de choses à publier en raison de l’inactivité.   Notre page Facebook est actuellement en panne pour des raisons techniques. Nous comptons bien la ranimer avant la fin de l’année, et lui donner toute l’importance souhaitée auprès de nouvelles générations de donateurs potentiels.  

Les frais de fonctionnement : Ils sont à peu près fixes. Les entrées ayant diminué en 2020, le pourcentage des frais s’élève à 7,4 %, d’autant que le mode de ventilation comptable de la reversion à la Ligue Nationale a été modifié.  

Prévention, dépistage, information :   Prévention tabagisme : La mission d’information des écoliers de CM2 sur les méfaits du tabac a du être interrompue depuis le 17 mars. Malgré les demandes de nombreuses écoles il ne nous est pas paru raisonnable d’exposer enfants et bénévoles à un risque de contamination. De même les réunions  avec les bénévoles de l’action tabac ont été ajournées. Nous espérons pouvoir tout reprendre en septembre. M. Michel OFFNER et Mme Elisabeth DEBOST préparent cette rentrée.  

Dépistage : Du fait de l’obnubilation des esprits et des médias par la CoViD, les dépistages ont été négligés par la population. Nous avons tenté à plusieurs reprises de rappeler leur nécessité par voie de presse, mais on s’attend à des conséquences catastrophiques en termes de mortalité par cancer dans les années à venir du fait des retards au diagnostic. Pour la même cause, le dépistage du cancer du col de l’utérus annoncé à l’origine pour le second semestre 2019, n’est toujours pas en place. Le report des interventions et des traitements va encore grever les chances de rémission des malades du cancer.  

Information : en 2020, il n’a été possible d’organiser que 5 conférences.  

L’Aide aux malades : L’aide financière : Notre commission d’aide sociale s’est réunie normalement, dans le strict respect des gestes barrière. 32 dossiers de secours ont été reçus. 19 aides financières, 9 aides ménagères. 7 743 € ont été accordés, dont 1 591 pour l’aide à domicile.   Le soutien psychologique aux malades et à leurs familles : 120 personnes ont été reçues, malades ou proches, totalisant 355 consultations, pour un montant total de 20 591 €. 13 psychologues cliniciens sont sous contrat avec la Ligue et la MSA Le groupe de parole créé par M. de ALMEIDA était très apprécié mais le contexte épidémique a contraint de le dissoudre. En juin, la traditionnelle réunion annuelle organisée par la MSA pour faire le point sur l’action a dû être annulée.  

Création d’Espaces Sans Tabac : Avant le confinement nous avons pu signer un certain nombre de conventions d’Espaces Sans Tabac avec les mairies. L’action est depuis au point mort mais les contacts n’ont pas été abandonnés.  

Soutien financier et moral à une association de malades : Association d’Aide aux Mutilés de la Voix : 3 000 euros.

LA RECHERCHE : En 2020, 399 281 € ont été consacrés à l’aide à la recherche. Le comité soutient six équipes prestigieuses de la région lyonnaise : CRCL, HCL, CLB.   Notre résultat 2019, nettement excédentaire par rapport au budget prévisionnel nous a permis de poursuivre les financements auxquels nous nous étions engagés. Les travaux sur le cancer du pancréas de M. Laurent BARTHOLIN, démissionnaire, ont été repris par l’équipe de Mme Marie CASTETS. Nous avons pu sans difficulté poursuivre le financement des recherches de Mme Marie CASTETS en onco-pédiatrie, et de Mme Julie CARAMEL qui travaille sur la résistance au traitement des mélanomes malins généralisés. Nous avons également poursuivi notre soutien à Mme Carine HALFON DOMENECH pour ses recherches sur les leucémies aigües de l’enfant.   Le comité a maintenu l’aide financière des 4 nouveaux projets de recherche définis en 2019 : Equipe Nicolas AZNAR et Toufic RENNO qui étudie un candidat médicament agissant sur des cellules souches cancéreuses, Equipe Mathieu GABUT et François DUCRAY pour ses travaux sur les mécanismes de résistance des cellules souches de glioblastomes, Cécile VERCHERAT pour ses études sur la plateforme de Single Cell et l’équipe Gilles FREYER et Benoit YOU pour son ambitieux et très innovant  projet de recherches ACTION (ovAire Cancer optimisaTION).  
Nous avons reçu des témoignages de reconnaissance pour notre action qui a contribué, nous a-t-on dit,  à accélérer l’accord d’installation d’un PET scan (Positron Emission Tomography Scanner) à Bourg. L’appareil est opérationnel et les responsables de cette machine ont eu la délicatesse de nous avertir du démarrage des examens en septembre. L’inauguration prévue est reportée à une date hors confinement.

LES DÉLÉGATIONS CANTONALES : Notre site Internet et le fascicule Pot’Ain de l’Assemblée Générale sont assez vides cette année du fait de la situation sanitaire. Chaque délégation s’est efforcée de réaliser des actions ou des communiqués afin de garder présente la Ligue de l’Ain à l’esprit du public. Nous remercions très sincèrement nos bénévoles de n’avoir pas baissé les bras dans cette conjoncture difficile.   C’est grâce à cette attitude, à cette présence, que les dons ont conservé une importance remarquable et vitale pour le maintien de nos actions.
Je vous remercie de votre attention.

Photographies : Josette BESSET et Patricia GLATTARD