Ligue contre le Cancer
Comité de l'Ain

 

56 Rue Bourgmayer
Bourg en Bresse 01

Tél:  04 74 22 58 96
  
www.liguecancer01.net

               

Chercher

   

   
Actualités  
A la une
Dernières actualités
Les dossiers
Agenda
   
Le Comité de l'Ain  
Son organisation
Ses résultats
Les Délégations cantonales
La vie des Délégations
Nous contacter
   
Nos missions  
Soutenir la recherche
Les dépistages
Prévention Information
L'aide aux malades
   
Comment nous aider  
Faites un don
Devenez bénévole
Devenez partenaire
Faites un legs
   
Informations utiles  
Avez vous une question ?
Documentations
Adresses et liens locaux
La Ligue et le cancer
Cancer Info Service
   
   
 
      Les dossiers du Comité de l'Ain  

 

 

 

 

Retour à la liste des dossiers

2012 06  Dix conseils pour profiter en toute sécurité du soleil
d'après la brochure : Ligue contre le cancer, Tribord, UCPA, SNSM, iDTGV/SNCF

1 LE SOLEIL EST INDISPENSABLE A LA VIE

indispensable à notre équilibre psychologique, le soleil et sa lumière joue un rôle bénéfique sur notre moral et notre bien-être, par exemple en régulant notre rythme de sommeil. Notre organisme a besoin de soleil pour la synthèse de la vitamine D. Indispensable pour le capital osseux de chacun, cette vitamine est particulièrement importante pour la croissance des enfants. Quelques minutes par jour suffisent à notre corps pour la produire et permettre ainsi de fixer le calcium et le phosphore. 

                

MAIS EN ABUSER EST DANGEREUX POUR LA SANTE 

À court terme, il est responsable des coups de soleil de la peau et des yeux (ophtalmie), d'allergies et d'insolations. À long terme, l'abus de soleil accélère le vieillissement cutané, favorise l'apparition de lésions oculaires (cataractes, ulcérations de la cornée), et des cancers de la peau. 

2 APPRENEZ LES RISQUES

Un coup de soleil signifie que la peau a été agressée.
Votre peau est rouge ? Elle veut se défendre ! Il s'agit d'une dilatation des vaisseaux sanguins. Elle pèle ? C'est le signe qu'elle a subi une brûlure. Attention, la peau qui se forme après avoir pelé contient très peu de mélanine, elle est donc plus sensible aux rayons du soleil !

Le soleil accélère le vieillissement cutané.
Quand on s'expose régulièrement et de manière excessive, notre peau subite un vieillissement. Sur les zones particulièrement exposées, des taches brunes ou claires et des petites cicatrices étoilées blanches marquent la peau, qui peut aussi sécher, se rider, et épaissir. 

Les UVA et les UVB sont cancérigènes.
Environ 80 000 nouveaux cas de cancer de la peau sont diagnostiqués chaque année en France, et l'exposition aux rayons ultraviolets en est la principale cause. Les plus fréquents sont les carcinomes. Ils apparaissent le plus souvent après 50 ans et sont facilement traités. Les plus dangereux sont les mélanomes.
 Un coup de soleil est une brûlure de la peau il est nécessaire de le traiter comme tel. Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin pour le soigner avec un traitement adapté.

 3 IDENTIFIEZ VOTRE SENSIBILITE AU SOLEIL 

Certaines personnes sont plus sensibles que d'autres aux rayons UV. Chaque peau est différente. En fonction de sa couleur, elle est plus ou moins sensible au soleil (phototype). Quel que soit le type de peau, la protection adéquate dépend de l'intensité des rayons UV, de la durée d'exposition et de l'activité exercée. 

Extrêmement sensible (phototype 1)
votre peau est très claire, souvent avec des taches de rousseur. Vous prenez des coups de soleil très facilement et ne bronzez jamais ou très difficilement ! Ne cherchez pas à bronzer. Protégez-vous. L'exposition solaire est fortement déconseillée entre 12 h et 16 h. Une protection maximale est indispensable : vêtements, chapeau, lunette et crème solaire très haute protection (IP 50+) 

Sensible (phototype 2)
votre peau est claire, parfois avec des taches de rousseur. Vous prenez des coups de soleil facilement et bronzez difficilement. Il vous est possible d'acquérir allécher par le. Cependant l'exposition solaire et déconseillée entre 12 h et 16 h sans une protection complète : vêtements, chapeau, lunette et crème de protection (IP 30 et 50). 

Peu sensible (phototype3)
votre peau est légèrement mate. Vous prenez des coups de soleil difficilement et bronzez facilement. Vous tolérez bien le soleil. Exposez-vous très progressivement. Surtout les premiers jours, évitez de vous exposer au soleil entre 12 h et 16 h sans une protection complète : vêtements, chapeau, lunette et crème de protection moyenne (IP 15, 20 et 25).

Assez résistant (phototype 4 et 5)
votre peau est mate à très mate. Vous ne prenez presque jamais de coups de soleil et bronzez très vite. Vous tolérez très bien le soleil. Surtout les premiers jours évitez de vous exposer au soleil entre 12 h et 16 h sans une protection complète : vêtements, chapeau, lunette et crème solaire (IP 6 à 10). 

Les peaux noires (phototype 6)
elles sont naturellement protégées des effets néfastes du soleil. Cependant pensez à protéger les zones plus claires (paume des mains et plantes des pieds). Le port de lunettes reste recommandé



 

4 EXPOSEZ VOUS DE MANIERE RAISONNABLE 

Exposez-vous progressivement, en limitant la durée !
Pas plus de 10 minutes le premier jour, en augmentant chaque jour votre exposition. N'oubliez pas que nous ne sommes pas égaux devant le soleil : adaptez votre durée d'exposition en fonction de votre type de peau. En vous exposant progressivement, vous limiterez le risque de prendre un coup de soleil. Vous bronzerez moins vite, mais votre bronzage sera plus durable. 

Limitez au maximum l'exposition des enfants !
Ils sont particulièrement sensibles au soleil quelque soit la couleur de leur peau et doivent faire l'objet d'une attention particulière jusqu'à l'âge de 15 ans.

Les bébés ne doivent jamais être exposés directement au soleil.
Les coups de soleil durant l'enfance et les expositions solaires intermittentes et intenses augmentent le risque de développer un cancer cutané à l'âge adulte.

 5 PROTEGEZ-VOUS

 se protéger du soleil est indispensable à la plage ou à la piscine, mais aussi dès que l'on est en plein air. Que ce soit en ville, au jardin, à la campagne ou à la montagne, il faut penser à se protéger du soleil dès que l'on passe du temps dehors et pour toutes les activités de plein air (déjeuner en terrasse, balade, activités sportives, jardinage…).

Pensez à vous protéger : préférez l'ont beau soleil ; portez des vêtements couvrants, un chapeau à larges bords qui protègent la nuque et les oreilles, et appliquez la crème solaire sur toutes les parties du corps qui sont découvertes.

Cependant, pour les surfeurs et les bodyboarders par exemple qui rament allongés, la crème solaire sur le thorax ou l'abdomen est très inconfortable et les fait glisser de leur planche, augmentant le risque de chute. Pour le dos, une application correcte de crème solaire est difficilement réalisable tout seul ! 

     Les vêtements
la meilleure des protections contre le soleil est donc vestimentaire. Mettez dans vos valises des vêtements longs (chemise à manches longues, pantalon), ample et perméable à la transpiration (coton, lin). Tous les tissus ne protègent pas de la même façon. Plus ils sont à mailles serrées et moins ils laissent passer les rayons ultraviolets. En effet si on peut voir la lumière à travers les vêtements, les rayons UV peuvent aussi les traverser. La protection la plus efficace consiste à porter des vêtements dans des textiles répondant à des normes européennes de protection solaire (Top solaire ou T-shirt UV Proct).

Contrairement à un T-shirt en coton qui perd de son efficacité une fois mouillé (les fibres se détendent dans l'eau et les UV passent à travers le tissu), le Top solaire, composé de 80 % de polyamide et de 20 % d'élasthanne, permet une protection minimale UPF 40, sec comme mouillé. En effet, le tissage serré des fibres de polyamide élasthanne, permet de filtrer 95 % des UVA et UVB du soleil.

Nous insistons sur le port du Top solaire chez les enfants car ils ont une peau fragile. Le vêtement doit être porté sur la plage et pendant les baignades. Le Top solaire sera la protection optimale choisie par les parents soucieux de la santé de leurs enfants. 

Mais on doit se protéger à tout âge, car l'effet des rayons UV du soleil est cumulatif. Rappelons que le Top solaire doit être aussi porté par temps couvert, à plus forte raison si l'index UV donné quotidiennement par la météo est élevé. Il existe maintenant une application I-phone donnant cet index UV. 

Pensez à protéger les enfants : la peau des bébés et des jeunes enfants est particulièrement sensible. Elle est plus fine que celle des adultes, et leurs cellules ne possèdent pas la capacité de réparation pour faire face à des coups de soleil répété.

Il faut donc penser à les protéger encore plus ! C'est la même chose pour les yeux des enfants qui sont très sensibles aux ultraviolets. 

 Le chapeau
choisissez-le à larges bords, couvrant bien la nuque et les oreilles.

 Les lunettes de soleil
prévoyez une paire de lunettes solaires à verres filtrants (bloquant les ultraviolets) pour chaque membre de la famille. Au bord de l'eau ou à la montagne les yeux sont plus exposés (phénomène de réverbération). Les lunettes doivent être couvrantes et les verres doivent être certifiés UV. Il en existe de divers degrés de protection, et qu'ils soient en verre ou en plastique, le pouvoir filtrant ne dépend pas de la teinte du verre ni de la marque des lunettes. Pour un usage normal, en général, les verres de catégorie 2 ou 3 sont suffisants. La catégorie 4 est recommandée pour la montagne ou la haute mer.

Les produits solaires 
les crèmes solaires s'utilisent lors d'une exposition au soleil et pas uniquement à la plage ! Une crème solaire doit stopper les UVB mais aussi les UVA, et sera choisie en fonction du phototype de chacun. Aucun produit solaire ne peut garantir une protection totale. Le terme « écran total » n'est plus utilisé.

Depuis 2006, les produits solaires sont classés en quatre catégories :

CATEGORIE INDICE de PROTECTION PHOTOTYPE
Faible protection 6, 10 peau très mate
moyenne protection 15, 20, 25 peau peu sensible
haute protection 30, 50 peau sensible
très haute protection 50 + peau très sensible

Attention, nous avons tous globalement tendance à appliquer une quantité de crème solaire inférieure à celle utilisée par les tests en laboratoire.

Ainsi qu'un indice de protection 30 se traduirait dans la pratique par une protection de 10 . N'hésitez pas à appliquer généreusement votre crème solaire et préférez un produits de haute protection. 

La crème limite les agressions du soleil selon les indices U V, mais ne vous permet pas de vous exposer plus longtemps sans risque. 

 

6 ATTENTION AUX FAUSSES IDEES

 Tout le monde peut bronzer
FAUX.
Les personnes à la peau très claire ( phototype I ou II) ne bronze pas ou peu. Alors inutile d'insister : même en mettant la dose, elles ne feront que rougir et/ou brûler, car leur peau ne  fabrique pas ou peu de pigment brun(mélanine) qui permet le bronzage. Mieux vaut alors prendre son parti, cela permet d'éviter l'inesthétique couleur cramoisie, le vieillissement prématuré de la peau et le risque de cancer.

 Les heures les plus chaudes de la journée sont les plus dangereuses.
FAUX.
Les rayons ultraviolets sont des rayons froids. Ils ne produisent pas de chaleur et on peut attraper un coup de soleil même s'il ne fait pas chaud ! La chaleur est produite par les rayons infrarouges. Lorsqu'il fait très chaud, cela favorise le coup de chaleur ou l'insolation. 

Pas la peine de se protéger lorsqu'on est bronzé.
FAUX.
Une peau bronzée, si elle est moins sensible aux coups de soleil n'est pas protégée contre le risque de cancer ni contre le vieillissement prématuré. Le bronzage est une barrière naturelle fabriquée par la peau pour se protéger du soleil équivalent à un indice de protection très faible. Elle ne filtre donc qu'une petite partie des UV. Même bronzé, il faut continuer à se protéger et de plus cela vous permettra de conserver votre bronzage plus longtemps. 

La crème permet de s'exposer plus longtemps
FAUX.
La crème limite les agressions du soleil selon l'index UV, mais ne vous permet pas de vous exposer plus longtemps sans risque. De plus, la crème solaire s'élimine progressivement. Il faut en remettre ou moins toutes les deux heures, et après chaque baignade. 

La baignade protège du risque de coup de soleil
FAUX.
Si la fraîcheur de la baignade est salutaire pour la prévention du coup de chaleur ou de l'insolation (lorsque les températures montent), elle diminue la conscience du risque de brûlure en donnant une fausse impression de sécurité. Rester prudent !

Attention, si vous pratiquez un sport nautique durant une période prolongée, il est préférable de porter des vêtements couvrant vos bras, votre dos et le haut de vos cuisses. Les crèmes sont rapidement diluées et inactivées par l'eau, d'où la recommandation du port de vêtements protecteurs et couvrants.

 Un vêtement mouillé protège autant qu'un vêtement sec
FAUX.
Une fois mouillé le vêtement laisse passer beaucoup plus les rayons du soleil à travers ses fibres qui sont moins serrées… Un T-shirt mouillé peut laisser passer 50 % d'UV. Il est donc beaucoup moins efficace !

Mouillés, les vêtements qui sont conçus pour offrir une protection anti UV sont les seuls à assurer une protection optimale. Ces vêtements sont recommandés lors de la pratique des sports aquatiques et pour les enfants

 les personnes à la peau mate aux très mats n'ont pas besoin de se protéger du soleil
FAUX.
Les personnes au teint plus foncé possèdent peut-être une protection naturelle supérieure aux personnes qui ont le teint clair, mais ne sont quand même pas totalement à l'abri des dommages causés par le soleil. Toute personne, quel que soit son type de peau, a besoin de se protéger. Les personnes au teint plus foncé peuvent aussi faire un cancer cutané : Bob Marley, célèbre chanteur de reggae est décédé d'un mélanome.

 7 MEFIEZ VOUS 

Du soleil au zénith !
Ne pas s'exposer au soleil entre 12 et 16 heures en France métropolitaine : c'est le moment où le soleil est au plus haut, ces rayons sont à la verticale. Les UV sont les plus intenses et agressifs. Même après vous être enduit d'une épaisse couche de protection solaire, évitez de vous exposer de longues heures au soleil, surtout entre 12 et 16 heures. 

 

De la réverbération !
La réverbération et la retransmission des rayons solaires sur une surface claire. L'eau, le sable, la neige, la glace, le béton réfléchissent les UV. Il faut savoir que la réverbération de la neige est d'environ 80 % et celle du sable d'environ 20 % des UV. Les rayons atteignent donc les enfants à l'ombre d'un parasol. 

 

Des nuages, du vent et de la fraîcheur !
Un ciel voilé laisse passer environ 80 % des UV ! Il ne faut donc pas se fier aux nuages et se protéger autant sous un ciel voilé, un ciel nuageux… Que lorsque le ciel est tout bleu. Le vent et la fraîcheur, notamment en bord de mer, ont tendance à nous faire oublier que l'intensité des UV peut être élevée. Soyez vigilants et prêtez attention à l'index UV annoncé. 
 

De l'altitude !
L'intensité des UVB augmente avec l'altitude. Tous les 1 000 mètres, c'est 20 % de rayonnement supplémentaire. 

8 IL EST INUTILE DE PREPARER VOTRE CORPS 

Les séances d'UV :
Elles sont inutiles et dangereuses. Le bronzage obtenu ne prépare pas la peau au soleil. Elles soumettent la peau à des doses rayons ultraviolets à (UVA) qui sont jusqu'à 10 fois plus puissantes que celles émises par le soleil. Les UV émis ne génère pas de coups de soleil mais exerce une action néfaste s'ajoutant à ceux du soleil, ce qui renforce l'effet cancérigène.
Les lampes à bronzer et les cabines de bronzage sont donc très fortement déconseillées et strictement interdites aux mineurs.
(Une exposition aux UV artificiels à un âge jeune augmenterait de 75 % le risque de développer un mélanome). 

Les produits autobronzants :
Ce sont des produits cosmétiques contenant une substance (DHA) qui colore la peau et permettent d'obtenir un hâle temporaire sans s'exposer au soleil. Les autobronzants n'agissent que sur les cellules mortes de la couche cornée de la peau, ce qui explique leur action limitée (quatre à six jours). Non toxiques pour l'organisme, ils peuvent cependant provoquer des irritations et des allergies. Ils ne protègent pas du tout des UV. 

Les accélérateurs de bronzage :
certaines huiles à base de Monoï ou la graisse à traire n'ont pas de filtre protecteur et augmentent les effets néfastes du soleil. 

Les compléments alimentaires :
généralement sous forme de gélules ou d'ampoules buvables, ils se prennent chaque jour avant, pendant et après l'exposition au soleil. Ils contiennent du béta-carotène qui provoque une légère coloration de la peau, plutôt orangée. Pour le même effet il vaut mieux consommer des fruits et légumes de saison. Comme les autobronzants, ils ne protègent pas des UV. 

Attention aux médicaments, déodorants ses parfums !
Ils peuvent provoquer des allergies, entraîner une photosensibilisation ou des brûlures graves au soleil. Lisez attentivement les notices, et prenez conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien. 

9 METTEZ TOUTES LES CHANCES DE VOTRE COTE 

Sous l'action des rayons infrarouges et de la chaleur qu'ils produisent, le corps transpire et se déshydrate. Buvez beaucoup et souvent, pour éviter le coup de chaleur ou l'insolation.

 Mangez équilibré !
Une bonne alimentation diversifiée apporte naturellement des vitamines et oligo-éléments qui peuvent nous aider à mieux nous défendre, à prévenir certaines allergies, mais ne dispensent pas de se protéger. 

Les vitamines, ça donne bonne mine !
Les UV accélèrent le vieillissement de la peau en favorisant la production des radicaux libres.
Pour lutter, une solution : les antioxydants avec le trio gagnant : vitamine A (poissons gras, beurre, fromage, jaune d'œuf), vitamine C (tous les fruits et légumes d'été) et vitamine E (huiles végétales et céréales). 

osez la couleur avec des aliments riches en béta-carotène !
Carotte, pêche, abricots, tomates sous forme de jus par exemple. De suspension mais aussi des légumes verts qui stimulent la synthèse de la mélanine : ils sont à consommer sans modération pour avoir un joli hâle doré ! 

Le cocktail peau de pêche :
buvez un jus d'orange / kiwi / carotte chaque matin, un mois avant de partir au soleil. 

10 SURVEILLEZ LES GRAINS DE BEAUTE ET LES TACHES PIGMENTEES 

examinez votre peau régulièrement : une plaie qui ne cicatrise pas, un bouton ou une croûte qui persiste et se modifie, un grain de beauté qui grossit, change de couleur et aux contours irréguliers, sont des signes qu'il ne faut pas négliger.

Toute modification cutanée persistante, doit conduire à une consultation chez le dermatologue. 

La règle de l'ABCDE récapitule les caractéristiques évolutives devant faire craindre un mélanome devant une lésion cutanée pigmentée :

A pour asymétrie : asymétrie des contours et de la couleur

B pour bords irréguliers : lésion à bords irréguliers ou festonnés

C pour couleur changeant ou polychrome : la couleur de la lésion n'est pas homogène.

D pour diamètre en augmentation : diamètre supérieur à 8 mm augmentant dans le temps.

E pour épaississement ou extension de la lésion : la lésion présente une épaisseur au-dessus de la peau 

les personnes de phototype 1 et 2, les personnes qui ont de très nombreux grains de beauté, doivent se faire surveiller régulièrement.