Ligue contre le Cancer
Comité de l'Ain

 

56 Rue Bourgmayer
Bourg en Bresse 01

Tél:  04 74 22 58 96
  
www.liguecancer01.net

               

Chercher

   

   
Actualités  
A la une
Dernières actualités
Les dossiers
Agenda
   
Le Comité de l'Ain  
Son organisation
Ses résultats
Les Délégations cantonales
La vie des Délégations
Nous contacter
   
Nos missions  
Soutenir la recherche
Les dépistages
Prévention Information
L'aide aux malades
   
Comment nous aider  
Faites un don
Devenez bénévole
Devenez partenaire
Faites un legs
   
Informations utiles  
Avez vous une question ?
Documentations
Adresses et liens locaux
La Ligue et le cancer
Cancer Info Service
   
   
 


Les dossiers du Comité de l'Ain  

 

 

Retour à la liste des dossiers

2009 02 A la recherche du ganglion sentinelle

Apparue en France il y a une dizaine d'années, la technique du ganglion sentinelle a grandement amélioré la chirurgie du cancer du sein.
Son objectif: préserver au maximum les ganglions.

Le ganglion sentinelle est en effet le premier des ganglions de la chaîne ganglionnaire située au niveau des aisselles.
C'est lui qui est touché en premier en cas de migration des cellules cancéreuses du sein par les voies lymphatiques. Le chirurgien cherche d'abord à le localiser.

Pour cela, la première technique utilisée est la lymphoscintigraphie. Elle consiste à injecter une molécule radioactive dans les voies lymphatiques, laquelle rejoint le ganglion. Un appareil de scintigraphie permet un premier repérage quelques heures avant l'opération. Un deuxième repérage a lieu pendant l'opération grâce à une sonde de détection, qui « bipe» à l'approche du ganglion radioactif.

Une deuxième technique, utilisée en parallèle pendant l'opération, consiste à injecter dans les voies lymphatiques un colorant de couleur bleue, qui rejoint également le ganglion. Ce sont ces deux procédés, sonore et visuel, qui permettent au chirurgien de le localiser.
Une fois localisé, le ganglion est prélevé puis envoyé au service d'anatomopathologie pour être analysé immédiatement. Pendant ce temps, le chirurgien pratique une deuxième incision pour enlever la tumeur au sein.

Moins d'une demi-heure plus tard, les résultats de l'analyse sont communiqués par téléphone au chirurgien. Si le ganglion contient des cellules cancéreuses, alors tous les ganglions de la chaîne ganglionnaire sont retirés.
S'il n'en contient pas, alors les autres ganglions peuvent être préservés.
 


 

 

   

 

 


Ganglion sentinelle