Ligue contre le Cancer
Comité de l'Ain

 

56 Rue Bourgmayer
Bourg en Bresse 01

Tél:  04 74 22 58 96
  
www.liguecancer01.net

               

Chercher

   

   
Actualités  
A la une
Dernières actualités
Les dossiers
Agenda
   
Le Comité de l'Ain  
Son organisation
Ses résultats
Les Délégations cantonales
La vie des Délégations
Nous contacter
   
Nos missions  
Soutenir la recherche
Les dépistages
Prévention Information
L'aide aux malades
   
Comment nous aider  
Faites un don
Devenez bénévole
Devenez partenaire
Faites un legs
   
Informations utiles  
Avez vous une question ?
Documentations
Adresses et liens locaux
La Ligue et le cancer
Cancer Info Service
   
   
 
      Les actualités du Comité de l'Ain  

 

 

 

 

Retour à la liste des actualités

Chirurgie du cancer : 786 hôpitaux menacés
Le point.fr et Le Progrès du 16/ 04/ 2009
Selon Le point.fr, près de 85 % des hôpitaux et des cliniques ne pourraient plus
opérer certains cancers d'ici mai 2011.
Le chiffre fait froid dans le dos : 786 hôpitaux et cliniques sur les 920 pratiquant la chirurgie des cancers, seraient menacés de ne plus pouvoir opérer certains cancers d'ici mai 2011.

Le point.fr a mis en ligne hier les listes des établissements qui, à ce jour, n'atteignent pas les seuils minimum d'activité (nombre d'interventions annuelles) fixés par décret et arrêtés.
Les textes prévoient un minimum de 30 interventions annuelles pour la chirurgie
des cancers du sein, digestifs, urologiques et thoraciques, et de 20 interventions
pour la chirurgie des cancers gynécologiques et ORL.

Ces seuils ont été définis dans le cadre du Plan Cancer et selon le professeur Dominique Maraninchi, cancérologue de renom, président de l'INCa, Institut National du Cancer, et maître d'œuvre de ce grand nettoyage,cité par Lepoint.fr, « il s'agit d'une véritable
révolution
».
Cette mesure permettrait selon lui à tous les patients d'avoir accès à des soins de qualité, alors que l'on constate des pratiques extrêmement disparates d'un établissement à 1"autre, source de graves inégalités pour la chance de guérison des malades.

L'INca, les spécialistes et les associations de malades comme la Ligue nationale
de lutte contre le cancer se basent sur une évidence: « On ne fait bien que ce que
l'on fait souvent, une pratique chirurgicale suffisante et régulière est nécessaire à une équipe pout assurer une prise en charge efficace
.

Pour dresser sa liste, Le point.fr s'appuie sur des données statistiques d'activité du PMSl
(programme de médicalisation des systèmes d'information) pour les trois dernières
années disponibles (2005, 2006,2007).
307 hôpitaux et cliniques devraient ainsi selon Le point.fr arrêter la chirurgie des cancers du sein (37% des établissements la pratiquant), 199 la chirurgie cancéreuse digestive (23% des établissements), 188 les opérations des cancers du poumon et du thorax (63% des établissements) et 196 hôpitaux et cliniques celle des tumeurs urologiques (31% des établissements).

« Près de 17 000 patients sont opérés en moyenne chaque année dans ces
établissements (57% étant privés et 43% publics)
», souligne Le point.fr.
Si le décret est appliqué, il risque d'une part de recentrer les traitements du cancer
vers de grands centres régionaux ou infrarégionaux avec des obligations de longs
déplacements pour les patients. Et d'autre part, certains hôpitaux de villes moyennes qui peinent à recruter des chirurgiens risquent de voir des spécialités disparaître.

• La liste des établissements risquant d'être interdits dans l'Ain :

CANCERS DIGESTIFS :
centres hospitalier d'Oyonnax-Nantua et de Belley.
CANCERS UROLOGIQUES :
centre hospitalier de Belley; clinique mutualiste d'Ambérieu-en-Bugey.
CANCERS DU SEIN :
centre hospitalier intercommunal d'Oyonnax-Nantua, centre hospitalier de Belley,
clinique mutualiste d'Ambérieu-en-Bugey.
CANCERS DU POUMON ET DU THORAX :
Convert, Centre Hospitalier Fleyriat à Bourg-en-Bresse.

 

 

   

Actualité choisie par votre Comité de l'Ain
Hopitaux de chirurgie du cancer menacés